19 juin 2020: «El comentador y su Parnaso»

Faria organizó una lectura propia del canon y de la historia literaria en torno a figuras atractivas o repulsivas. Camões es, sin lugar a duda, la piedra angular que permite pensar todo modelo poético; el comentario a su obra eleva a Faria a la categoría de príncipe de los comentaristas del «príncipe de los poetas de España» (entendida por él política y poéticamente como la totalidad del territorio peninsular). Entre los inmediatos contemporáneos, la figura fetiche de Faria dentro del Parnaso es Lope de Vega, quien a su vez lo apoyó en numerosas ocasiones y hasta después de la propia muerte, en el «Elogio» que figura en los preliminares de las Lusíadas comentadas (Madrid, 1639).

Intervenciones:
Isabel Almeida (Universidade de Lisboa)
Maria do Céu Fraga (Universidade dos Açores)
Roland Béhar (ENS – PSL)
Aude Plagnard (Université Paul-Valéry)
Joseph Roussiès (Paris 3 — Université de Lorraine)

Esta jornada de estudios se inscribe en el marco del seminario LEHM (dir. Mercedes Blanco), uno de los grupos del CLEA (Sorbonne Université).

Coordinación:
Aude Plagnard (Université Paul-Valéry)
Joseph Roussiès (Paris 3 — Université de Lorraine)

SEMINARIO EN LÍNEA: https://meet.jit.si/Poligrafaria3

Le programme détaillé est à télécharger ici : http://poligrafaria.hypotheses.org/poligrafaria3_programa

Poligrafaria

Se faire une place dans la République des Lettres madrilène au temps de Philippe III et Philippe IV, en écrivant en portugais, en espagnol ; prendre position dans les polémiques littéraires, historiques et scientifiques, même, du temps : voilà qui caractérise l’orgueilleux et prolifique Manuel de Faria e Sousa. Le projet “Poligrafaria” se propose de documenter et d’analyser les stratégies politiques, littéraires et courtisanes de promotion d’un auteur polygraphe de la première modernité.
Le projet prend date en avril 2019 et est destiné à se prolonger sur deux ans (2019-2021). Il réunit une équipe internationale et pluridisciplinaire autour de la publication d’un ouvrage de synthèse sur l’auteur et de plusieurs éditions numériques d’une partie de son corpus. Sur ce blog, nous rendons compte des avancées du projet dans les deux langues des sources convoquées, l’espagnol et le portugais, et offrons à un public élargis des outils pour appréhender cette figure d’écrivain-passeur entre Espagne et Portugal.